Cinq & quarante degrez ciel bruslera
Feu approcher de la grand cité neuue
Instant grand flamme esparse sautera
Quand on voudra des Normans faire preuue.


Cette centurie est assez claire et a depuis longtemps été interprétée comme annonçant une attaque sur New-York. Au vu du 11 septembre 2001, on ne peut qu'être étonné par la justesse de cette prédiction. Les deux premiers vers de la prophétie désignent le lieu: à la latitude de 45° le ciel brûlera. Le feu approche de la grande cité neuve. Ces deux éléments indiquent donc qu'un incendie frappera une ville située à la latitude de 45° et n'existant pas à l'époque de Nostradamus. Le terme de nouvelle ville peut être interprété comme une allusion multiple: New-York (littéralement, Nouvelle (ville d')York) située sur le Nouveau Continent. Cependant, la latitude pose problème. New-York se trouve en fait à 40° de latitude nord et non pas 45°. Faut-il mettre cette différence (environ 400 km) sur le compte d'une erreur ? Les défenseurs des centuries feront remarquer que la géographie et le positionnement à l'époque de Nostradamus étaient beaucoup moins précis qu'à l'heure actuelle, surtout en ce qui concerne l'Amérique qui venait à peine d'être découverte. Les sceptiques y verront la preuve que ces "prophéties" n'en sont pas et qu'on les tord dans tout les sens pour les faire correspondre aux événements passés.

 

Le troisième et quatrième vers font référence à une "grande flamme qui sautera" et qui provoque un incendie si important qu'il envahit le ciel (cf. vers 1 et 2). La comparaison est frappante lorsqu'on se souvient des boules de feu qui ont surgi lors de l'impact des avions sur les tours et de la fumée qui a obscurci le ciel juste après. Mais une fois encore, les sceptiques diront que celà peut décrire n'importe quelle explosion suivie d'un incendie de grande ampleur. Cette explosion a pour but de tester ou d'éprouver les "Normans". Ce terme a plongé dans la confusion nombre d'interpètes qui ont vu un lien entre cette attaque sur New-York et les Français (La Normandie). Si on prend cette traduction, il est vrai que celà ne colle pas aux attentats du 11/09. Je pense pour ma part que ce mot ne désigne pas les habitants de Normandie ou les Français. Je suis d'avis qu'il faut le considérer dans son sens primitif d'"Hommes du Nord". Dans ce cas, l'attaque contre New-York a pour but d'éprouver les hommes du nord, c'est à dire les occidentaux. Ne parle-t-on pas en effet du fossé entre les pays du nord, industrialisés et riches, et les pays pauvres et en développement du sud ? Et là, une fois encore, celà décrit parfaitement le "mobile" des attentats de New-York.

 

On peut évidemment  se dire qu'il est facile de réinterpéter cette prophétie au vu des événements du 11/09, mais je répète encore une fois que ce quatrain a été interprété comme décrivant une attaque sur New-York bien avant 2001 (il me semble l'avoir lu dans un livre de 1996. Dès que je retrouve la référence, je la mets ici). Seul le dernier vers semble avoir été mal interprété puisqu'on y voyait une relation avec la France (ce qui peut s'expliquer par le fait qu'une grande partie des centuries de Nostradamus concerne ce pays).